Une campagne pour réduire la consommation de plastique menée au Moyen-Orient et en Caspienne

En janvier 2019, l’équipe d’Altrad au Moyen-Orient et en mer Caspienne s’est fixé le défi de réduire son utilisation de plastiques à usage unique.

Steve Connolly Directeur régional pour la zone indiquait récemment « qu’il est parfois difficile de se représenter l’impact qu’un seul individu peut avoir face en matière de consommation de plastique, notamment quand on considère l’ampleur du problème au niveau mondial. Pour autant, nous pouvons, au niveau du groupe Altrad et au niveau de notre région, influencer positivement le comportement de 14500 personnes. Et cela pourrait alors avoir un impact concret. Nous avons donc lancé un défi à nos équipes : celui de cesser d’utiliser des plastiques à usage unique, à partir du 1er mars de cette année, et le résultat a été assez étonnant ».

L’objectif initial ciblait avant tout les bouteilles en plastique à usage unique qui ont été interdites et remplacées par des réservoirs d’eau réutilisables, ainsi que des refroidisseurs d’eau avec des gobelets en papier. Cette action a été appuyée par une campagne d’affichage et un recours à des « toolbox meetings » dédiés et permanents, mais aussi par des présentations de la part de la direction au niveau régional et en provenance de clients. Des vidéos de plusieurs employés d’Altrad ont également été réalisées.

En Arabie Saoudite et à Bahreïn, les équipes sont allées encore plus loin avec la mise en place de banderoles sur le côté des bus qui les transportent sur leurs lieux de travail, non seulement pour renforcer le message au sein d’Altrad, mais également pour le transmettre aux clients et aux autres prestataires travaillant sur les chantiers. Il s’agit d’ailleurs là d’approches que d’autres filiales d’Altrad, dans d’autres pays de la région, vont reproduire.

En outre, les équipes ont également ciblé les emballages alimentaires (qui étaient auparavant dans des récipients en plastique). Des solutions alternatives, plus respectueuses de l'environnement, ont ainsi peu à peu été mises au point. Avec un effectif de 14500 personnes, à nourrir 365 jours par an, cela représente plus de 1,5 million de repas par an et une quantité importante de ces repas était traditionnellement utilisée dans des emballages en plastique. C’est donc une excellente opportunité qui aura un impact significatif.

Ces mêmes initiatives sont maintenant pilotées par les autres unités commerciales de la région, qui partagent ainsi les meilleures pratiques.
E plus, les équipes soutiennent également un tri sélectif plus accentué et plus suivi afin de garantir que tous les plastiques identifiés entrent dans la chaîne de recyclage idoine.

Steve conclu l’approche mise en œuvre de la manière suivante : « Je suis très fier de ce que les équipes ont accompli dans un laps de temps aussi court et de la façon dont les gars ont vraiment su relever le défi ; ils peuvent d’ailleurs eux-mêmes en être fiers. Il est très facile de définir un objectif ambitieux à ‘haut niveau’. Mais le vrai travail consiste à le mettre en œuvre au niveau opérationnel et à le rendre durable et intégré à la culture de l’organisation ; c’est le défi que nos gars ont relevé, avec enthousiasme. Cela va en inciter d’autres à faire la même chose. Pourquoi pas vous d’ailleurs ? ».

Retour